NewsLetter

PointsdeVue

AccueiL :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-34-231-247-88.compute-1.amazonaws.com

POINTS DE VUE



« Désertons » : des jeunes ingénieurs appellent à refuser les « jobs destructeurs »

Tribune - Reporterre

Lors d’un discours prononcé à la cérémonie de remise des diplômes d’AgroParisTech?, le 10 mai, huit étudiants disent refuser d’exercer des « jobs destructeurs » et appellent leurs camarades à rejoindre les luttes écolos et à travailler de leurs mains. Le grand écran lumineux annonçait le discours de fin d’année d’une jeune diplômée. Mais à la tribune, elles et ils sont arrivés à huit. À tour de rôle, ils ont décrit le rôle que joue leur formation et leur métier dans la catastrophe écologique et sociale et appelé leurs collègues à « bifurquer maintenant ».
> En savoir +

Comment la nature fait du bien à notre cerveau ?

Émission "Grand bien vous fasse !" - France Inter

Comme le disait le poète David Thoreau, dans Walden ou la vie dans les bois : "La nature à chaque instant s’occupe de notre bien-être. Elle n’a pas d’autre fin. Ne lui résistez pas". Dans un sondage réalisé dans le cadre de la Fête de la nature en 2015, 96% des Français interrogés percevaient la nature comme un "lieu de bien-être et de ressourcement". Comment notre attention, nos capacités cognitives sont améliorées quand nous avons la possibilités de mettre du vert et du bleu dans nos vies ? De quelle façon la nature agit-elle comme un remède ? Quels sont les processus cérébraux, physiologiques en jeu ?
> En savoir +

Comment renouer avec le vivant ?

Émission "La Terre au carré" - France Inter

Que ce soit dans notre société, en politique ou dans les médias, le vivant est souvent traité comme un non-sujet. Il s’agit même du grand oublié de cette campagne présidentielle, et pourtant : loin de se résumer aux petites fleurs et aux oiseaux, notre rapport à la nature doit être cultivé comme un outil puissant d’action politique. Mais comment comprendre ces enjeux alors qu’on y met de moins en moins les pieds ? Comment sensibiliser sans moraliser sur notre responsabilité ? Comment comprendre, sensiblement, la nécessité de respecter et défendre nos voisins non humains ?
> En savoir +

Conscience écologique : l’école ne fait pas ses devoirs

Série "Urgence climatique : qu’est-ce qui bloque ?" - France Culture

Présentée par l’Unesco comme l’une des priorités pour l’avenir de la planète, l’éducation à l’écologie a fait l’objet de nombreux sommets et textes internationaux depuis les années 1970. Ces initiatives multilatérales qui infusent au niveau des politiques publiques des Etats sont en passe d’évoluer d’une logique gestionnaire -celle du développement durable- à une logique plus alarmiste -celle de l’anthropocène- d’adaptation à un changement climatique déclenché par l’Homme. Au niveau national néanmoins, par manque de moyens mais aussi par frilosité institutionnelle, l’éducation à l’écologie demeure lacunaire et peine à engendrer les effets vertueux attendus.
> En savoir +

Jancovici, Cyrulnik, Dion, Ludosky... : 17 personnalités appellent les ministres à se former à l’écologie

Tribune - JDD

« La formation est le préalable de l’action. » Dans une lettre ouverte, l’ingénieur Jean-Marc Jancovici, président du Shift Project, et 16 autres personnalités dont le réalisateur Cyril Dion, l’activiste Camille Étienne ou la sociologue Dominique Meda demandent au président Emmanuel Macron et aux futurs ministres de suivre une formation sur les enjeux de la transition écologique. « Le temps de tirer la sonnette d’alarme est venu et vous oblige, vous et votre gouvernement, à faire de la transition écologique votre priorité », écrivent-ils. Voici leur tribune.
> En savoir +

Redonner de la nature aux enfants

Émission "En toute subjectivité" - France Inter

Parce que les violettes et les primevères, les tulipes, le myosotis et bien sûr le muguet : c’est le printemps. Parce que regarder les bourgeons minuscules du catalpa se transformer en gigantesques feuilles est un ravissement chaque année recommencé. Et pourtant dans nos sociétés de plus en plus urbanisées le rapport à la nature se distend et en particulier celui des enfants. Le rapport à la nature et même au plein air tout simplement, une étude de l’institut de veille sanitaire a ainsi montré que pendant la semaine : quatre enfants de 3 à 10 ans sur 10 ne jouaient jamais en plein air.
> En savoir +

> Retour au sommaire
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]