NewsLetter

IntrO

AccueiL :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-3-235-29-190.compute-1.amazonaws.com
Une crise ou un renouveau, à nous de décider ce que nous en ferons.

Aujourd'hui, nous aurions dû vous parler de cette superbe Assemblée Générale qui devait se dérouler en Corrèze. Aujourd’hui, nous aurions dû vous relater ces belles rencontres qu'elle aurait générées, les réflexions, les fous rires, les surprises que nous y aurions partagés. Aujourd’hui, nous aurions dû vous envoyer un bilan de l'avancée des travaux de nos feuilles de routes, amorcées ensemble.
Sauf qu’aujourd’hui, et depuis maintenant plusieurs jours, notre société fait face à une situation inédite, perturbante et inconnue.
Alors que la saison des animations se préparait à battre son plein, que les assemblées générales se finalisaient pour clôturer l’année et se projeter dans celle à venir, nous avons dû tout arrêter ou pour certains du moins, ralentir !

Depuis tant d'années, nous n'étions pas ou trop peu entendus sur le besoin de changer la société, notre relation aux autres, à la nature, au monde. Il nous aura fallu donc la présence d'un minuscule Covid-19 pour bloquer l'économie de marché, effrayer certains politiciens et rendre son ciel bleu à Pékin. Massivement confinés, c'est une belle opportunité pour les citoyens de réfléchir aux causes mais surtout aux solutions et engagements de l'après confinement.
Que peut-on faire nous, éducateurs à l'environnement, pendant cette crise ? Déjà, prendre soin de nous-mêmes, résister à ce virus s'il nous touche. Ensuite, tenir nos structures et nos projets à flots afin d'être toujours présents après. Une fois la crise "passée", il nous reviendra d'accompagner les habitants dans nos territoires car la demande de changement sera là, immédiate, puissante. Enfin, nous l'espérons !
Mais le risque de revenir comme "avant", voire même plus fortement encore, n'est pas à écarter. Il faudra rester sur le qui-vive pour maintenir les dynamiques positives qui se font jour.

Car, face à cette crise, nous avons pu observer de beaux élans d'entraide, des trucs et astuces pour mieux nous organiser, pour continuer d'avancer, différemment, ensemble, même à distance. Et que dire de l'humour et la créativité dont certains font preuve face à ce qui pourrait être anxiogène au possible sans eux.

- " C'est bizarre mais quand le gouvernement parlait d'isolation pour tous à 1€, je ne voyais pas ça comme ça "

Pour certain.e.s, cela a été l'occasion de revenir à des essentiels. Depuis plusieurs jours, nous pouvons lire de jolis textes relatant de l'éveil de la nature, de rencontres intimes, privilégiées, avec Dame Nature. D'autres se (re)découvrent des envies d'animateurs, d'artistes. Chacun à son rythme, chacun dans son coin, mais en toute simplicité, s'autorise à nous les partager, comme un rayon de soleil qui traverse notre écran et nous donne un peu de baume au cœur.

Car, en fait, si l'on en croit Pablo Servigne dans sa conférence sur "L'entraide, l'autre loi de la jungle", l'Homme est aussi un animal grégaire, sociable, qui a besoin de vivre en groupe, d'être en relation avec les autres et qui sait réaliser de belles choses collectivement, surtout quand il est au pied du mur.

- « Le meilleur moyen de prédire le futur c’est de le créer » Peter Drucker

Alors cette crise profonde que nous traversons est peut-être ce mur, cette occasion de réfléchir à nous organiser pour demain, pour un autre monde.

Toutes nos réflexions, toutes nos actions, passées et actuelles, ne doivent pas être vaines. Aujourd’hui, plus que de simplement réagir face à la crise ou, comme dans le conte "de la chauve-souris et du pangolin", d'attendre plusieurs années avant de changer les choses, nous pouvons engager les changements que nous souhaitons depuis si longtemps.

Alors transformons cette crise en un renouveau pour enfin faire émerger tous ensemble ce monde plus juste et respectueux dont nous rêvons !
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]