Eco-responsabilité

DefinitionS

AccueiL :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-34-239-176-54.compute-1.amazonaws.com
retour

De quoi parlons nous ?


Eco-responsabilité, agendas 21, démarche E3D, éco-ecoles (r), éco-délégués, éco-structures, eco-établissements, écoles vertes, écoles écocitoyenne, Etablissements eco-responsables (c), pédibus, carapattes. Tout cela nécessite une clarification.
L'idée est de présenter ci-après de façon brèven des précisions relatives à ces diverses appellations. Correspondent elles à une démarche spécifique ? le terme est-il "protégé" ? Qui est l'inventeur ? Ce terme fait-il référence à un programme dans un territoire particulier ?
Pour approfondir la question (ex : description de la méthodo), aller dans la rubrique RessourceS ...

Quelques "définitions" pour parler de la même chose

E3D : abréviation proposé par l'Education Nationale pour Etablissement en démarche de développement durable. pour creuser la question, lire l'intervention de M. Bonhoure (confer paragraphe ci-après "Des textes pour approfondir la question")

Eco-ecole : C'est un label décerné aux écoles élémentaires et aux établissements scolaires du secondaire qui participe au programme Eco-ecole. Ce programme est coordonné, en France, par l'Office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement. Le label Eco-Ecole est protégé par une marque et un logo déposés, appartenant à la FEEE.

Etablissements eco-responsables : label éducatif de la région Rhône Alpes


Des textes pour approfondir la question

Sur l'écoresponsabilité, la démarche E3D
éléments de réflexion dans les actes du séminaire des personnels d'encadrement (Allicante 2006) intitulé "l'établissement dans son environnement":
p32_p35_intervention_bonhoure.pdf?
Gérard Bonhoure apporte en effet un éclairage (clair et concis) sur la démarche de "gestion eco-responsable" et la "démarche de type agenda 21". Il précise pourquoi on peut y préférer la formule "établissement en démarche de développement durable (E3D) (p34). Cela résume le point de vue officiel de l'Education Nationale.
M. Bonhoure commence son intervention en cadrant les choses par ce paragraphe :
"...Généralisation : l’EEDD doit être généralisée à tous les élèves du premier et second degré alors qu’au maximum 10% des élèves bénéficiaient jusqu’à présent d’une « éducation à l’environnement »
rendre cette éducation cohérente avec les enseignements disciplinaires et la vie de l’établissement ; l’éducation à l’environnement reposait surtout sur des projets, réalisés par des équipes de pointe mais selon des modalités non modélisantes et difficilement applicables par l’ensemble des professeurs ; s’appuyer d’abord sur les enseignements obligatoires constitue une nécessité si l’on recherche une généralisation cohérente ;
se placer dans une perspective de développement durable..."

Au sujet des projets d'EE, il ajoute qu'on peut espérer les voir se développer puis explique ensuite :
"...Il convient d’intégrer dans l’éducation à l’environnement des domaines déjà transversaux : santé, risques, citoyenneté. Il faut résolument sortir d’une logique cumulative et ne pas « faire en plus ». En rentrant dans une logique d’intégration, on peut, en traitant des risques ou de la santé, adopter des incidences différentes qui donneront un sens plus fort à ces approches en les plaçant dans une perspective de développement durable...."
Il précise alors que à défaut d’enseigner des concepts non stabilisés (le DD), il convient d’accorder la priorité au questionnement en l’orientant dans une perspective de développement durable.

Par la suite, il fait état de la mise en oeuvre croissante de démarches de développement durable dans la vie et le fonctionnement des établissements.
Il aborde alors les avantages / faiblesses des démarches de type "gestion écoresponsables" et des démarches de type "agenda 21" ... ... en recentrant bien sûr la question sur la finalité éducative (pour que ne soit pas oublié le E dans EDD). Il termine en précisant l'intérêt de cette nouvelle formule (E3D) qui permettrait de conserver la diversité des approches.

Il est clair que dans cette diversité de démarches en émergence, nous devons nous saisir aussi de cette formule E3D pour préciser la place et les fonctions concrètes des acteurs de l'EE auprès de ces établissements.

Lettre du Graine Rhone Alpes : Pourquoi des Ă©tablissements scolaires Ă©co-responsables ?" page 6
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]
Link($this->tag, "plugin", "Extensions"); $plugin_output_new=preg_replace ('/-- Fonctionne avec/',$wikini_page_url.' :: -- Fonctionne avec', $plugin_output_new); ?> config["menu_page"]; if (isset($menu_page) and ($menu_page!="")) { $plugin_output_new=preg_replace ('/<\/body>/','
', $plugin_output_new); } ?>