NewsLetter

IntrO

AccueiL :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-3-237-200-21.compute-1.amazonaws.com
Ceci est une version archivée de IntrO à 2020-07-08 14:01:55.

De l’éducation buissonnière aux vacances apprenantes …


Il aura fallu une année 2020 tout à fait exceptionnelle, une période d’enfermement imposé, pour qu’enfin le dehors et la nature paraissent aussi désirables à tous et toutes.
« Ces choses qui n’existent jamais tant que le manque qu’elles ont laissé » chante J-J. Goldman.
Les personnes ayant vécu les 8 semaines de confinement entre les quatre murs de leur appartement en ville aspirent aujourd’hui pour beaucoup à retrouver, de manière temporaire pour les fins de semaine ou les vacances, ou de façon plus durable en déménageant, la campagne et sa verdure respirable.
Voici qu’au printemps fleurissaient les pétitions et autres tribunes, auxquelles le Réseau École et Nature s’est associé ou a relayées, pour réclamer plus de dehors, d’accès à la nature, même en ville. Et voilà que les habitants des grandes métropoles élisent des candidats plus attentifs à l’écologie, à l’éducation et la protection de l’environnement que précédemment.
Cependant nous savons aussi que ce désir d’être plus en contact avec la nature, ces nouvelles motivations à protéger notre environnement sont encore empreints d’un climat d’inquiétudes. La crise sanitaire n’est pas terminée, les gestes barrières demeurent, les personnes fragiles doivent continuer d’être protégées. C’est bien là que les acteurs de l’EEDD entrent une nouvelle fois en jeu car il va falloir accompagner encore pour rassurer, assurer le pas vers ces retrouvailles.
À toutes les échelles de territoires les acteurs de l’EEDD répondent présents. Ils ont imaginé des activités différentes, adapté celles existantes pour tenir compte des protocoles sanitaires indispensables tout en restant fidèles à leurs valeurs et méthodes pédagogiques. Les partenaires ont modifié leurs dispositifs de financement, en ont créé de nouveaux parfois. Ainsi en est-il des « vacances apprenantes » lancées par le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse. Ce dispositif comprend d’ailleurs « L’école ouverte buissonnière » qui nous rappelle le plaidoyer de Louis Espinassous en 2010 !
Nous ne pouvons que le constater : la transition est là, elle est progressive, elle prend son temps. Aussi paradoxale que ça puisse paraître il faut parfois freiner un peu pour bien avancer. C’est pourquoi, par exemple, nous avons décidé de décaler les Rencontres nationales des acteurs de l’EEDD à 2021. Prendre le temps pour les organiser au mieux, pour prendre soin des participants avant sans les exposer à des risques et pendant en leur proposant des rencontres conviviales et enrichissantes. Car ainsi que l’écrivait Saint-Exupéry
« Ce n’est point dans l’objet que réside le sens des choses, mais dans la démarche ».
Ce n’est certes pas les acteurs de l’EEDD et le Réseau École et Nature qui diront le contraire.


> Angélique, Géraldine & Sophie

Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]